Bonjour, vous avez pu lire la prose signée Denis Séjourné du 18 février 2016, retenez la bien car elle vaut son paquet de cacahoètes.                                                                                                                              Je récite : concernant votre demande de l'extrait de la délibération du 27 juin 25014 sur le rapport d'activité "FORET d'EMERAUDE" je vous informe qu'un tel document n'existe pas. En effet il s'agissait uniquement d'un point d'information passé en conseil communautaire.                                                         Le rapport d'activité (qui n'existe pas) a été envoyé par courrier avec toutes les pièces de la séance (mais heureusement celles ci existaient) mais ne nécessitait pas de vote (qui a été approuvé par 36 élus)               Le relevé de décision le précise en précisant que : les élus en ont pris connaissance. Il n'y a pas eu d'observations. (Encore heureux).                                                                                                              Il n'existe pas : mais les élus en ont pris connaissance. Ils ont du lire entre les lignes DIEU l'avait déchiffré.    Il s'agissait d'un point d'information qui a été mis au vote et approuvé par 36 élus sur un document inexistant c'est pas mal non plus.                                                                                                              Le relevé de décision le précise en précisant qu'il était précisé qu'ils en prennent connaissance et qu'il n'y avait pas d'observations sur ce rapport inexistant.

Reconnaissons tout de même la qualité de nos élus qui arrivent à  lire, comprendre, et voter un document qui n'existe pas. Je ne comprends pas le manque d'observations.                                                               Je n'ose pas croire que c'est tous les documents pareils. Quoique, l'estimation COTTAVOZ amène à douter un peu