06 octobre 2019

CC Coeur de Chartreuse, SEJOURNE le menteur

Pr_fet_re_u_la_21_05_2018_001 Bonsoir, comme vous pouvez le constater les deux préfets concernés n'ont pas donné leur accord puisqu'il (SEJOURNE n'a jamais demandé leur avis) ni d'ailleurs au TGI de Grenoble rappelez vous l'article du Dauphiné Libéré  Déchets : un différent juridique en suspens --DL_31_mars_2018_001